29 juillet 2011 5 29 /07 /juillet /2011 13:44

 

Aujourd'hui à la BnF…

 

 

J’ai découvert, après des années d’utilisation ignorante, que nos escalators allongés de l’entrée BnF répondaient au doux nom de « Travelators ».

 

 

Travelators.jpg

 

 

Travelator.

 

Franchement, ça fait un peu « Voyage pour l’enfer », non ? (Et ce malgré l’aspect très « Saturday-night Fever » du petit bonhomme sur la panneau jaune).

 

Je ne sais pas ce qui est pire : glisser effectivement par temps de pluie sur le travelator, ou bien se prendre en pleine figure, tous les jours, ce coup de poing onomatologique (y compris par grand soleil).

 

Face à cette affligeante démonstration d’horreur toponymique, je vous propose un nouveau jeu concours pour le mois d’août :

 

« Rebaptisons les travelators ! »©

 

Toutes les bonnes volontés linguistiques sont convoquées !

 

Do you rename ?

 

 

(N.B. : évidemment, le Grand Rebaptiseur gagnant aura droit à un Magnum d’Or du Café des temps. Quant à l'auteur de la photo, c'est déjà un Magnum d'Or d'office !)

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Do you BnF ? - dans Magnums d'Or
commenter cet article

commentaires

Travelencore 13/08/2011 09:39


Une mobilopente (pour la montée)

Un dégringolator (pour la descente)


fleur d'O et puis de N aussi 05/08/2011 17:53


les "travelators" de descente sont arrêtés en permanence, et des tapis anti-glisse y ont été installés. Et ces tapis puent le chien mouillé dès qu'il pleut comme aujourd'hui. Beurk


Baptiste 31/07/2011 10:47


A priori ambulator n'existe qu'en latin... Mais, apparemment le mot existe en anglais (pour désigner autre chose).

Am´bu`la`tor
n. 1. One who walks about; a walker.
2. (Zool.) A beetle of the genus Lamia.
3. An instrument for measuring distances; - called also perambulator.
Webster's Revised Unabridged Dictionary, published 1913 by C. & G. Merriam Co.

Quel est effectivement l'équivalent en racine latine de “travel” (pas tant au sens de voyager, que de faire se déplacer en glissant, et éventuellement pour traîner vers le haut, ou vers le bas) ?


Lapin 31/07/2011 09:39


Du côté de mon entrée, pendant longtemps le mot travelator était rayé au stylo par un anonyme qui l'avait remplacé par "ambulator". Je ne sais plus si c'est tjs le cas.


Onomaste 30/07/2011 08:50


Trois "locomonymes" possibles pour ces pentes de l'enfer:

- Inclinator

- Déclivirail (et sa variante BnF : "Bibliorail")

- Télétapis (voire Pentotapis ou déclitapis, pour garder la déclivité)


Plan incliné 29/07/2011 22:52


Une roulopente, ou un déclitapis ?


AAMZ 29/07/2011 20:41


Un Doyoulator ?

(Pourquoi "travelator"? http://fr.wikipedia.org/wiki/Travelator)


Lector 29/07/2011 18:17


Lectotracteur ?

(et ses variantes : Thésarotracteur, Doctotracteur, Agentracteur)


Baptiste 29/07/2011 18:11


Bon, trop sérieux mon post. Merci Antoine de mettre plus de deuxième ou troisième degré...


Baptiste 29/07/2011 18:11


Question préalable : d'où vient ce nom de travelator ? Bon, anglicisme apparent : travel. Mais quel sens de travel ? “Voyage” ? Etrange... Peut-être un rapprochement avec le sens de la racine dans
“traveling” (dont je ne connais que l'usage cinématographique) : une histoire de rails, donc. Cette suggestion m'amène alors à ces scènes de western, avec ces chariots de chercheurs d'or dans les
mines. Et puis la métaphore est plus optimiste que celle du post... Est-ce qu'il y a un nom technique pour ces chariots, ou pour les rails de ces chariots ? Je vous propose provisoirement le
québecisme suivant : un "charioteur". Ou, à la mode Toubon : un "chariot automatique".